conseils pour bien nourrir son chat

conseils pour bien nourrir son chat

conseils pour bien nourrir son chat

Un chat qui ne trouve pas de nourriture à sa convenance peut développer des troubles du comportement. Et si vous mégotez sur la qualité de ses repas, il risque d’être plus vulnérable aux maladies, d’où un gain final, nul. Alors autant tout faire bien, tout de suite !

On dit les chats difficiles. Le terme de « maniaque » leur conviendrait mieux ! En effet, un chat ne touchera jamais de la nourriture dont la fraîcheur lui semble douteuse. De même, il boudera sa gamelle si vous la placez trop près de sa litière. Enfin, le plastique dégageant des molécules que certains chats jugent répulsives, vous avez tout intérêt à lui choisir une gamelle en verre ou en porcelaine (d’une propreté irréprochable et parfaitement rincée), surtout pas trop profonde car votre nouvel ami veut pouvoir guetter ce qui se passe autour de lui pendant qu’il mange. Idem pour son eau de boisson, à lui laisser à disposition 24 heures sur 24, en la changeant 2 fois par jour.

Le chat est un chasseur et une alimentation similaire à la nôtre ne pourrait lui suffire. Il a en effet besoin de taurine, un dérivé d’acide aminé (acide 2-aminoethanesulfonique) que son organisme synthétise, mais en quantité insuffisante et qu’il trouve en compensation dans la viande. La carence en taurine entraîne chez l’animal des troubles oculaires, cardiaques, un grave déficit immunitaire et des problèmes de reproduction.

Notons au passage que si la taurine (qui doit son nom à la bile du taureau où elle a été détectée pour la première fois en 1950) est synthétisée chez l’homme, son ajout dans l’alimentation humaine est interdit en raison des troubles neuro-comportementaux indésirables dont elle est accusée, notamment par le biais de certaines boissons dites « énergisantes ». Utilisée expérimentalement pour augmenter la vigilance mentale des GI’s durant la guerre de Corée et la guerre du Viêt-Nam, elle a été abandonnée en raison de maux de tête et d’hémorragies cérébrales…

L’alimentation préparée du chat, par contre (croquettes ou conserves) en contient généralement à titre de complément alimentaire indispensable.

Nourriture pour chat : pâtés ou croquettes ?

conseils pour bien nourrir son chatEn fait, ce n’est pas tant la présentation, que la qualité des nutriments, qui compte. Privilégiez le haut de gamme, en vente dans les magasins spécialisés et chez les vétérinaires, car les protéines apportées sont de vrais morceaux de viandes ou de poissons choisis et non des bouts de tendons ou autres parties jugés impropres à la consommation des humains. Comme un chat doit pouvoir avoir accès à la nourriture 24 heures sur 24 (il adore picorer), les croquettes sont particulièrement pratiques. La marque Sam & Lily propose des croquettes saines sans céréales (ou des croquettes avec peu de céréales) et une haute teneur en viande.

Cependant, rien ne vous empêche, si vous y tenez vraiment, de lui offrir un pâté (même marque, même gamme) le matin par exemple et des croquettes à volonté, le reste du temps. Ne lui donner que du pâté en le laissant à demeure est plus compliqué, car au bout de quelques heures, il risquerait d’empester notamment en été ! Ce risque est d’autant plus grand qu’un chat a horreur qu’on lui serve son repas glacé : il le veut tiède ou à température ambiante, faute de quoi il croit avoir affaire à un cadavre et refuse tout net d’y toucher

conseils pour bien nourrir son chatCroyant bien faire, beaucoup de propriétaires changent souvent le menu de leur animal, par peur qu’il trouve ses repas trop monotones. Mais à part changer éventuellement de parfum, tout en restant dans la même gamme et la même marque, cette fantaisie est inutile. Inutile et même néfaste car le chat possède l’équipement enzymatique nécessaire pour digérer ses repas habituels, mais pas forcément les nouveaux aliments que vous souhaitez introduire. En changeant ses habitudes alimentaires, vous risquez donc surtout de provoquer des troubles digestifs (en particulier, des diarrhées). Pour les mêmes raisons, ne lui donnez pas vos restes de repas : le chat, pas plus que le chien d’ailleurs, n’est une poubelle de table.

Enfin, si vous changez son repas dès qu’il fait mine de ne pas y toucher, votre chat va vite comprendre le manège et jouer les difficiles, dans l’espoir d’avoir toujours mieux. Autant de raisons pour trouver un aliment qui lui convienne – en tenant compte de son âge, de son état et en vous faisant conseiller par le vétérinaire – et à ne plus en changer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *