Pourquoi le matou attrape-t-il la femelle par la nuque pendant l’acte sexuel ?

Pourquoi le matou attrape-t-il la femelle par la nuque pendant l’acte sexuel ?

Pourquoi le matou attrape-t-il la femelle par la nuque pendant l’acte sexuel ?

A première vue, ce geste paraît être un exemple de brutalité machiste, dans le même esprit que l’image de l’homme des cavernes qui attrape sa compagne par les cheveux pour la traîner dans sa grotte. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

En matière de sexualité, c’est la femelle, pas le mâle, qui domine, chez les chats.

Pourquoi le matou attrape-t-il la femelle par la nuque pendant l’acte sexuel ?Même si les matous sont capables de se battre entre eux avec sauvagerie, à partir du moment où ils sont ils sont excités sexuellement et qu’ils essaient de s’accoupler avec une chatte en chaleur, ils ne jouent plus les matamores. Ce sont les femelles qui frappent et rouent de coups les matous. La morsure à la nuque a peut-être l’air d’un procédé sauvage, mais c’est en fait une tentative désespérée du mâle pour se protéger contre tout risque d’agression. Cette astuce est d’un genre très particulier. Il ne s’agit pas de maintenir de force la femelle pour qu’elle ne puisse pas se retourner et l’attaquer. Elle utilise ce procédé lorsqu’elle doit quitter un endroit devenu dangereux et transporter ses petits en lieu sûr. Il est alors d’une importance cruciale que les chatons ne se débattent pas, quand leur vie même est peut-être en jeu. Les félins ont acquis une réaction « figée » quand on les saisit par la nuque, réaction qui implique qu’ils restent parfaitement immobiles et ne se débattent pas. Cette immobilité aide la mère à accomplir la tâche difficile qui consiste à transférer sa portée à l’abri.

Les chats, en grandissant, ne perdent jamais tout à fait cette réaction, comme vous pouvez le constater vous-même en saisissant fermement par la peau du cou un chat d’intérieur adulte. Il s’arrête aussitôt de bouger et reste immobile entre vos doigts pendant un moment avant de commencer à se tortiller. Si vous l’attrapez solidement par une autre partie du corps, il va s’agiter beaucoup plus vite, voire sur-le-champ. Cette « réaction d’immobilisation » est la ruse que les matous utilisent à l’égard de leurs femelles potentiellement féroces. Les femelles ont la griffe si distraite que les matous ont grand besoin d’un subterfuge de ce genre. Tant qu’ils s’accrochent avec les dents, ils ont toutes les chances de voir les femelles se transformer malgré elles en « chaton couchés tranquillement entre les mâchoires de leur mère ». Sans ce tour de passe-passe, le matou rentrerait chez lui avec plus de balafres encore qu’à l’ordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *