Pourquoi la chatte change-t-elle d'emplacement ses petits ?

Pourquoi la chatte change-t-elle d’emplacement ses petits ?

Pourquoi la chatte change-t-elle d’emplacement ses petits ?

Lorsque les chatons ont entre vingt et trente jours, leur mère les transporte souvent dans un nouveau nid. Tenant la tête aussi haut que possible, la mère saisit chaque chaton par la peau du cou, et l’emporte vers un autre lieu. Si le transport implique un long parcours, la chatte peut se fatiguer de porter son fardeau et pencher la tête, pour tirer son petit au lieu de le porter. Le chaton, qui ne se rebelle jamais, reste mollement étendu et immobile entre les mâchoires maternelles, la queue recourbée entre ses pattes arrière repliées. Cette position raccourcit autant que possible le corps du chaton et diminue le risque de son ancien abri vers le nouveau.

Pourquoi la chatte change-t-elle d'emplacement ses petits ?Dès que la chatte arrive dans le nouveau nid de son choix, elle écarte les mâchoires et laisse tomber par terre son chaton. Elle repart aussitôt chercher le suivant de la nichée, puis un autre, jusqu’à ce qu’elle ait transféré tout son petit monde. Lorsque le dernier a été déplacé, elle fait un dernier voyage pour inspecter le vieux nid et s’assurer, plutôt deux fois qu’une, que personnes n’a été oublié. On peut en conclure au moins que le calcul des chatons n’est pas vraiment le point fort des félins.

On explique habituellement ce type de déménagement par le fait que le vieux nid est devenu sale, ou qu’il manque d »espace, en raison de la croissance des petits. Ces interprétations semblent raisonnables, mais ce n’est pas là la vraie raison. Une chatte ayant un nid vaste, impeccable risque tout autant de transférer sa nichée vers d’autres lieux. La bonne réponse nous est donnée par les ancêtres sauvages du chat domestique. Dans leur environnement naturel, loin des conserves pour chat et des soucoupes de lait, la chatte doit commencer à rapporter à ses petites proies pour éveiller chez sa progéniture des réactions carnivores. Quand les chatons ont entre trente et quarante jours, ils doivent être initiés aux aliments solides. C’est en fait cette évolution dans leur comportement qui se trouve en filigrane derrière ce grand déménagement. Le vieux nid, leur premier abri, avait été initiés aux aliments solides. C’est en fait évolution dans leur comportement qui se trouve en filigrane derrière ce grand déménagement. Vieux nid, leur premier abri, avait été choisi pour offrir un maximum de confort et de sécurité. Les chatons étaient tellement vulnérables, à l’époque ! Il leur fallait, avant tout, être protégés. Mais, durant le deuxième mois de leur existence, quand leurs dents ont percé, ils doivent apprendre à mordre et mâcher les petites proies que leur mère va rapporter. Un deuxième abri est nécessaire pour faciliter cet apprentissage. L’impératif absolu sera, cette fois, la proximité du lieu d’approvisionnement, afin de réduire la tâche de la mère qui doit rapporter à maintes reprises de la nourriture à ses petits.

Pourquoi la chatte change-t-elle d'emplacement ses petits ?Les chats domestiques, si on leur laisse la moindre chance de le faire, procèdent toujours à cette opération de déménagement, alors que le problème de la  nourriture a été supprimé par la présence des humains, qui remplissent quotidiennement les assiettes. C’est un ancien schéma du comportement maternel chez les félins, un comportement qui, comme la chasse elle-même, refuse de disparaître purement et simplement parce que la vie est devenue plus douce sous la domestication.

Outre ce « schéma du déménagement vers la source alimentaire », il existe, bien entendu, de nombreux exemples de chattes emportant rapidement leur nichée pour quitter un abri qu’elles considèrent comme dangereux. Ainsi, si la curiosité humaine se fait trop vive, si des yeux fureteurs et des mains tâtonnantes ne peuvent laisser en paix le nid « secret », d’étranges odeurs humaines vont rendre ce lieu sans attrait. Afin d’avoir un peu de tranquillité, la chatte va se mettre en quête d’un nouveau domicile. Des transferts de ce genre peuvent intervenir à n’importe quelle phase du cycle maternel. Chez les chats sauvages, une intrusion dans la nichée peut avoir des conséquences plus radicales. La mère peut refuser de reconnaître les petits comme étant sa progéniture, les abandonner, voire les dévorer. Que se passe-t-il, en réalité ? L’odeur étrangère sur le corps du chaton fait de lui une « espèce » étrangère ; en d’autres termes, il entre dans la catégorie des proies. La seul r&action possible devant un pareil objet, c’est de le manger. Les chats domestiques réagissent rarement de cette manière, car ils ont tellement l’habitude des parfums et des odeurs de leurs maîtres qu’elles ne leur paraissent nullement bizarres. C’est pourquoi les chatons manipulés par les humains continuent de faire partie de « la famille », même s’ils sont dotés de senteurs nouvelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *