Pourquoi le chat ronronne-t-il ?

Pourquoi le chat ronronne-t-il ?

Pourquoi le chat ronronne-t-il ?

La réponse parait évidente : un chat qui ronronne est un chat satisfait. Cela devrait sans doute être vrai. Or, justement, cela ne l’est pas.

Le ronronnement du chat est produit par un mouvement synchronisé du pharynx, du larynx et de toute une série de muscles intéressant tout le corps. Sa raison est toujours un mystère, mais les chercheurs pensent qu’il pourrait s’agit d’un mouvement réparateur pour l’organisme, un rôle similaire à celui du rêve pour le cerveau. Le ronronnement stimule aussi la production d’endorphines (substances calmantes), ce qui expliquerait pourquoi un chat peut ronronner non seulement de plaisir, mais aussi lorsqu’il est souffrant, blessé ou même mourant. Enfin, le mot ronronnement provient lui-même du mot chat en arabe : (arhi-rone.

Ce bruit aurait pour utilité de transmettre aux humains comme aux autres félins l’humeur du chat. Il se produit alors par la vibration de muscles, situés dans le larynx et le diaphragme de votre compagnon, à différentes fréquences selon la signification du ronronnement. Une observation attentive a permis de constater que souvent le chat, alors qu’il souffre, met bas, est blessé ou même à l’agonie, ronronne fort et longuement. Difficile dès lors de prétendre que l’on a à faire à un chat content !

Certes, il est vrai qu’un chat satisfait ronronne aussi, mais son bien être est loin d’être la seule et unique condition pour l’amener à cet état.

En revanche, ce que l’on peut affirmer, sans craindre de généraliser, c’est que le ronronnement est le signe d’un animal bien disposé. Par ce signe, un chat blessé peut, par exemple, indiquer au vétérinaire qu’il a besoin d’amitié, ou remercier son maitre de l’amitié qu’il lui porte.

Pourquoi le chat ronronne-t-il ?Les chatons ont une semaine à peine quand le ronron apparait pour la 1ère fois et son usage élémentaire est lié au moment où ils tètent leur mère. C’est comme un signe qu’ils lui adressent pour lui dire que tout va bien et que la ration de lait a atteint sa destination. La chatte peut alors rester couchée, à écouter les ronronnements reconnaissants, et elle sait sans avoir à le vérifier que tout va bien. A son tour, elle ronronne pour ses petits qui tètent, afin de leur faire savoir qu’elle aussi est détendue et dans de bonnes dispositions.

Le ronronnement entre chats adultes (et entre chats adultes et individus humains) est presque certainement un usage secondaire, dérivé de son contexte primitif parent-progéniture.

Entre les chats de petites taille, comme nos espèces domestiques, et les félins (comme les lions et les tigres), il existe une différence non négligeable : ces derniers en effet, ne savent pas ronronner. Le Tigre vous accueille avec une sorte d’amicale vibration (un ronron à un temps) mais il ne peut émettre le ronron à 2 temps du chat domestique, qui produit comme un ronflement continu non seulement à chaque expiration (comme le tigre) mais aussi à chaque inspiration. Le ronronnement félin, avec son rythme à 2 temps expiration-inspiration, peut être réalisé avec les mâchoires closes (ou refermées sur la mamelle), et se poursuivre sans effort pendant des heures si les conditions sont favorables.

Pourquoi le chat ronronne-t-il ?Comparé au sourire par certains auteurs, son rôle social, tant avec des congénères qu’avec l’être humain, est primordial. Une théorie assure au ronronnement un rôle curatif : les basses fréquences émises permettraient de renforcer les os, les muscles, les tendons et auraient même un rôle anti-douleur. En effet, une hypothèse avance que le ronronnement, dont la fréquence se situe entre 25 et 30 Hz, peut avoir un pouvoir réparateur et même antalgique par rapport aux os, aux tendons et aux muscles. Le ronronnement aurait un effet bénéfique sur les humains, notamment grâce à un effet relaxant, qui a été popularisé dans la presse par le terme « ronron-thérapie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *