A quoi servent les moustaches du chat ?

A quoi servent les moustaches du chat ?

Réponse courante : les moustaches sont des antennes qui permettent au chat de se rendre compte si une brèche est assez large pour qu’il s’y faufile.

Mais la vérité est plus complexe et plus étonnante. Outre leur rôle évident d’antennes sensibles au toucher, les moustaches opèrent aussi comme détecteurs de courants d’air. Quand le chat avance dans le noir, il doit contourner des objets solides sans les toucher. Chaque objet solide dont il s’approche provoque de légers remous dans l’air, des perturbations infimes dans le courant du mouvement d’air. Or, les moustaches du chat sont d’une sensibilité si stupéfiante qu’elles peuvent décoder ces modifications et réagir à la présence d’obstacles solides sans même les toucher.

Les moustaches sont particulièrement importantes, pour ne pas dire vitales, pour la chasse nocturne du félin. Nous savons cela à partir de l’observation suivante : un chat avec des moustaches parfaites tue net ses proies le jour comme la nuit. Un chat aux moustaches abîmées ne peut tuer que la jour. La nuit, le chat utilise ses moustaches pour se repérer et détecter les variations de l’air. Il peut ainsi détecter la présence de proies et tout autre présence en mouvement dans l’obscurité.

Dans l’obscurité, il évalue mal l’endroit où mordre et ne plante pas ses crocs dans l’indentation du corps de sa victime. Cela signifie que, dans le noir, où la vision des choses est moins précise, de bonnes moustaches peuvent agir comme un système de guidage à haut sensibilité. Elles ont la faculté étonnante, instantanée, de vérifier le profil du corps de la victime et de diriger les dents du chat exactement au creux de la nuque de l’infortunée. Comme l’aveugle le braille, le bout des moustaches doit lire, d’une manière ou d’une autre, la forme du corps de la proie dans ses moindres détails, et dire en un instant au chat comment réagir. Les photographies de chats tenant des souris entre les mâchoires après les avoir attrapées montrent que leurs moustaches sont presque entièrement enveloppées autour du petit cadavre, continuant à transmettre les informations sur le moindre geste de l’animal, au cas où il serait encore en vie. Étant donné que, chez le chat, par nature le chasseur nocturne est prédominant, ses moustaches sont évidement cruciales pour sa survie.

Un moyen de communication

Observer les moustaches du chat peut permettre de comprendre ses émotions. Un félin inquiet ou effrayé les dirigera vers l’arrière, tandis qu’un matou curieux ou agressif les dirigera droit devant lui.
Certains pensent à tort que si l’on coupe les moustaches du chat, elles ne repousseront jamais. C’est bien heureusement faux. Cependant, durant le temps de la repousse, le chat se montrera plus maladroit, et donc moins téméraire.

D’ailleurs, « une chatte coupera les moustaches de ses chatons pour éviter qu’ils ne partent trop loin du nid familial« 

Sur le plan anatomique, les moustaches sont poils très agrandis et raidis, qui font plus de deux fois la grosseur d’un poil ordinaire. Ils sont enfoncés dans le tissu de la lèvre supérieur  du chat trois fois plus profondément que les autres poils, et ils sont équipés d’une masse de terminaisons nerveuses, qui transmettent les informations en cas de contact ou sur tout changement intervenu dans la pression aérienne.

Le chat possède, en moyenne, vingt-quatre moustaches, douze de chaque côté du nez, disposées sur quatre rangées horizontales. Elles peuvent bouger vers l’avant, quand le chat est menaçant, ou en train de fureter ou de vérifier quelque chose, et vers l’arrière, quand il est sur la défensive ou qu’il évite délibérément de toucher un objet. Les deux rangées supérieures peuvent bouger indépendamment de celles du bas, et les moustaches les plus vigoureuses sont celles des rangées deux et trois.

Techniquement parlant, les moustaches s’appellent des vibrisses, et le chat possède, sur d’autres parties du corps, un certain nombre de ces poils renforcés : quelques-uns sur les joues, au-dessus des yeux, sur le menton et, curieusement, à l’arrière des pattes avant. Tous sont des détecteurs sensibles du mouvement, mais ces moustaches, incroyablement longues, sont de loin les vibrisses les plus importantes. Quand à l’expression anglaise « the cat’s whiskers » (« les moustaches du chat »), qui veut dire, en gros, « le fin du fin », il faut reconnaître qu’elle est, en l’occurrence, particulièrement heureuse.

En résumé sur les moustaches du chat:

Elle servent :

  • Pour la direction et la force du vent, surtout pour leur saut
  • Pour le repérage spatial dans la nuit, comme un radar
  • De percevoir des vibrations et de repérer tout mouvement à proximité
  • De calculer la largeur d’un petit passage
  • De chasser : lorsqu’un chat a attrapé une souris, il pose ses moustaches dessus. Les vibrations récoltées le renseigne sur l’état de sa proie et la lâche si elle est morte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *